L’aile féminine du Reform Party a tenu sa toute première conférence de presse ce samedi matin au Suffren. Au sommaire, les frais des examens du SC/HSC, le travail à domicile qui avait été suggéré en 2017 dans le but de faciliter la vie des mères de familles et pour conclure, les réprimandes faites par Yatin Varma contre Bhadain.

Noushratte Kauderally, juriste de profession, parle d’une loi de deux poids et deux mesures qui serait en faveur des protégés du pouvoir. De plus, elle soutient que les reproches du Bar Council à l’égard de Roshi Bhadain ne tiennent pas la route, en rappelant l’œuvre «pro bono» de ce dernier envers Simla Kistnen. Pour Luxhmee Hurry, il s’agirait d’une stratégie d’intimidation ayant pour but de déstabiliser l’homme de loi. Pour rappel, Roshi Bhadain avait reçu une lettre le 27 août dans laquelle le président du Bar Council l’accuse d’avoir fait usage de propos désobligeants à l’égard des femmes.

D’un point de vue journalistique, il semblerait que cette conférence de presse était axée sur la personne de Roshi Bhadain. Cela nous rappel en partie l’évènement du 22 juillet 2020 lors duquel une association féminine avait tenu une conférence de presse en soutien à la femme d’un politicien.

Vous voulez nous envoyer une photo ou une vidéo? Contactez-nous via Whatsapp sur le 5909 9000.